ARRÊTONS DE SE CACHER ET ASSUMONS !





Bonjour ! 



J'étais avec des amis autour d'un café où on discutait jusqu'à ce que la conversation dérive vers ces fameux : "Je déteste mes cuisses", "Moi c'est mon ventre", "Vous avez vu mon nez, sérieux ?". 


J'ai horreur de ce genre de répliques, même si je suis la première à dire "Mais non, moi je te trouve très belle." Parce que je le pense !





La dernière fois c'était hier et je n'ai pas participé à ce listage de défauts inutiles. Une amie m'a alors regardé en me disant "Et toi ? Tu n'as rien que tu détestes sur ton corps ?". 

Voilà ce que je lui ai répondu : "Bien sur, mon corps est loin d'être parfait, mais qui l'est ? Je ne veux pas mettre un point sur tous les endroits que je n'apprécie pas. Je trouve ça ridicule de se monter la tête pour des détails. J'aime mon corps et j'ai décidé de ne plus l'harceler."


Je m'explique. 


Mon corps est un peu comme un journal intime. Mes genoux ont des cicatrices de mes chutes à vélos avec mes cousins, mes vergetures sur mes seins et mes fesses me rappellent ma poussée de croissance au collège, ma cicatrice au crâne remonte à la partie de rugby avec mes potes, mes tatouages aussi font partis de moi et de mon histoire. 

Comment pourrais-je avoir honte de tout ça ? 
Ce n'est peut être pas beau ni parfait, et alors ? Tout ça fait partit de moi et je refuse de renier mon passé ou mon corps. Je suis tel que le passé m'a marqué

Dans le futur, mon corps changera encore et heureusement. Je veux pouvoir avoir une trace disgracieuse à mon annulaire gauche à cause d'une bague de fiançailles, je veux d'autres cicatrices, de chutes, de cheveux blancs, de rides d'expressions, de vergeture de grossesses, je veux vivre et laisser mon corps le montrer. 


Je n'ai pas à me plaindre parce que je n'ai pas de déformation, pas de surpoids, pas d'acnés, pas de problèmes visibles et j'en remercie le ciel. Mais pour ma part, non, je ne me plaindrais pas d'avoir de trop grosses cuisses, une cicatrice sur la main ou un nez trop large (que je tiens de mon papa, big-up <3). 



Nous avons tous des traits de nos parents, il ne faut pas les renier. Nous sommes beaux chacun à notre façon. Nous portons notre histoire et notre famille sur notre corps. 



Soyons fier ! 


Aucun commentaire